samedi 31 octobre 2009

sciences ... naturelles

quand lili était un bébé ... quand lili était une p'tite fille ... quand lili était une maman ...
... quand lili est dans son cercueil ... elle faisait comme ça: eh! qui a éteint la lumière! quand lili ...

mercredi 28 octobre 2009

chat conte


Benoit Jacques en résidence au château de Blandy les tours
cliché: Anne Jacquin-Chailloux
Aujourd'hui le chat cherche un ami. Au marigot il rencontre la grenouille: -eh! Veux-tu être mon amie, nous pourrions papoter, nous raconter des fables, des nouvelles. La grenouille est d'accord. Les voilà amis, qui papotent ... Arrive l'antilope qui marche sur la grenouille: flop! plus de grenouille! plus d'ami! le chat appelle l'antilope: Eh! Veux-tu être mon amie, nous pourrions papoter, nous raconter des fables, des nouvelles. L'antilope est d'accord, les voilà amis qui papotent... Arrive le léopard ...

vendredi 23 octobre 2009

en ce temps là ...

c'était au temps où les pierres parlaient. En ce temps là le diable était pas si vieux et aimait se divertir sur la terre.

mardi 20 octobre 2009

onychophagie ...!


comptine:

J'ai faim

Mange ta main

Garde l'autre

Pour demain

Et ta tête

Pour les jours de fête.

mercredi 14 octobre 2009

ma pomme

et du pommier sont tombées trois pommes. La première est pour celui qui raconte l'histoire, normal! La deuxième, pour celui qui l'écoute et la troisième, on la coupe en deux: une moitié lancée loin derrière pour ceux qui l'ont contée avant moi et l'autre moitié loin devant pour ceux qui la diront après moi.

vendredi 9 octobre 2009

insomnies...cliché: geneviève bl
Le berger doit faire traverser le pont à son troupeau . Ce pont est si étroit qu’un seul mouton peut passer à la fois. Le berger prend un mouton, lui fait traverser le pont, puis il revient sur ses pas. Il prend un deuxième mouton, lui fait traverser le pont puis il revient sur ses pas. Il prend un troisième mouton, lui fait traverser le pont... (conte-attrape)



mercredi 7 octobre 2009

citrouilles, potimarrons et potirons

Comme la nature est bien faite! Imagine ... si les citrouilles poussaient dans les arbres : A chaque coup de vent tu risques ta vie!          à lire et à dire: "le gland et la citrouille" de Jean de la Fontaine

jeudi 1 octobre 2009

magnanerie
cliché: geneviève bl

"Car vois-tu, quand j'étais enfant, me dit-elle, c'était bien différent. Pour les graines, on cousait un petit sac de tissu, on plaçait les graines à l'intérieur et le sac était mis bien au chaud sur la poitrine, tu sais, cet endroit... chez nous on l'appelle le "bénitier du diable".
Seules les vieilles pouvaient couver. Pas question de s'agiter à mille occupations quand on couve. Et lorsqu'un petit chahutait un peu trop près, la mère lançait : "laisse mémé, tu vois bien qu'elle couve !"